Étiquette : Auteur bd : Brice Goepfert

Les chemins de malefosse – Tome 23 – Poisons d’Italie

Album publié en 2015 aux éditions Glénat.


Résumé éditeur

Tome 23 de la série « Les chemins de malefosse ».

Une référence de la bande dessinée historique.

couverture bd Les chemins de malefosse - Tome 23 - Poisons d Italie

Bretagne, Fort La Latte.

Voilà deux ans qu’Ange de Saillé, aussi appelé « Face de Suie », séjourne dans les cachots de cette place forte dominant la Manche.

Il est libéré par la Duchesse de Penthièvre, la propre femme de celui qui l’avait dépossédé de tous ses biens et jeté aux oubliettes !

Sa véritable cible : Louise, la sœur d’Ange, qui est en ce moment à Dinan sous la bonne garde de Gunther et Pritz.

La duchesse espère déjouer la méfiance de ces deux redoutables mercenaires en utilisant leur ancien compagnon à ses fins…

Tome après tome, menée au scénario par Bardet qui manie à la perfection l’ancien français et au dessin par Brice Goepfert, Les Chemins de Malefosse reste l’une des références en matière de bande dessinée historique.


Lire un extrait

Les Chemins de Malefosse – Tome 23

L’avis d’histoiregeobd.com sur la bande dessinée «Les chemins de Malefosse – Tome 23 – Poisons d’Italie»

« Les Chemins de Malefosse – Tome 23 : Poisons d’Italie » est un ajout remarquable à la série historique de Daniel Bardet et Brice Goepfert. L’intrigue captivante suit Ange de Saillé, alias « Face de Suie », qui, après deux ans d’emprisonnement au Fort La Latte, est libéré par la Duchesse de Penthièvre. Celle-ci, épouse de son ancien geôlier, manigance pour utiliser Ange afin de piéger les gardiens de sa sœur, Louise, à Dinan​​.

Bardet excelle dans la reconstitution historique et le maniement de l’ancien français, enrichissant le récit d’une authenticité palpable. Le dessin de Goepfert, quant à lui, impressionne par sa précision et sa capacité à rendre vivante l’époque décrite. Les couleurs de Patricia Faucon ajoutent une dimension visuelle qui renforce l’atmosphère dramatique et historique de l’œuvre​​.

extrait bd Les chemins de Malefosse - Tome 23 - Poisons d'Italie

Ce tome maintient la série comme une référence en bande dessinée historique fictionnelle, alliant rigueur et narration entraînante. Les fans de la série apprécieront la continuité de la qualité narrative et artistique, tandis que les nouveaux lecteurs seront attirés par l’intrigue bien ficelée et les illustrations détaillées de paysages Bretons entre autre.

« Poisons d’Italie » est une lecture agréable pour les amateurs de récits médiévaux et de bandes dessinées historiques fictionnelle, confirmant une fois de plus le talent des auteurs à captiver leur public.


Lieux visités par la bd en Bretagne

DinanFort La LatteMont Saint-Michel

Les Compagnons de la Libération : L’île de Sein

Album publié une première fois en 2022 aux Editions Grand Angle


Résumé éditeur

En embarquant pour Londres, ils emportent l’honneur de la France.

Tout paraît immuable sur ce morceau de roche face à l’océan : la même mer indomptable, les mêmes hommes, solidaires, fidèles et silencieux.

Mais en 1940, c’est le continent qui est enseveli sous la marée nazie.


Après avoir entendu l’appel du 18 juin, les hommes se concertent. Il faut partir, vivre libre comme tous ceux qui chérissent la mer, et continuer la lutte.

Tous les hommes décident alors de s’embarquer pour l’Angleterre pour prendre le seul parti qui leur soit naturel, celui de la fidélité à la patrie et à la liberté.

couverture bd Les Compagnons de la Libération : L'île de Sein

La bd « Les Compagnons de la Libération : L’île de Sein » disponible ici


Bande annonce vidéo de la la bande dessinée


Quelques mots sur l’ile de Sein

L’île de Sein est la commune française la plus décorée au titre de la Seconde Guerre mondiale, ayant reçu la Croix de la Libération, la Croix de Guerre 1939-1945 et la médaille de la Résistance.

Le 19 juin 1940, le Zénith, un Dundee, quitte Audierne avec 95 passagers, dont des Sénans et des Chasseurs alpins.

Le 22 juin 1940, le gardien d’Ar-Men annonce la diffusion d’un appel du général français à la BBC. Les habitants se rassemblent pour l’écouter.

Les 24 et 26 juin 1940, cinq navires prennent la mer, emmenant la garnison et les Sénans vers l’Angleterre.

128 Sénans rejoignent ainsi l’Angleterre, représentant environ 25% des premiers Français arrivés à Londres.

De Gaulle fait l’éloge de l’île de Sein en déclarant : « L’île de Sein est un quart de la France ».

Plus d’infos sur le site du musée de l’ordre de la libération :