Étiquette : Sortie:05062024

Tarzan, l’homme-singe – Tome 1

Album publié une première fois en 2024 aux Editions Glénat.


Adapté du roman de Edgar Rice Burroughs publié en octobre 1912.

Tarzan est un enfant de la jungle et pourtant, il est différent de ceux qui l’entourent. Chétif, imberbe, maladroit… sa place parmi les grands singes ne s’impose que grâce à l’amour que lui porte Kala, sa mère adoptive.

Mais en grandissant, Tarzan reconnait en lui des qualités que les membres de son groupe ne possèdent pas. Il est rusé, patient et ses faiblesses sont largement compensées par sa compréhension d’outils qui s’apparentent pour lui à des extensions de son être.

Petit à petit, Tarzan comprend que la place qui lui revient au sein de sa forêt natale, c’est celle de maître.

Bientôt, il montrera à tous qu’il est le Seigneur de la jungle. Mais c’était sans compter sur sa rencontre avec Jane, une étrange créature qui réussit à provoquer chez Tarzan un émoi qu’il n’avait jamais ressenti jusque-là…

Adaptation fidèle du roman d’Edgar Rice BurroughsTarzan, seigneur des singes nous invite à découvrir l’origine du mythe de ce personnage devenu culte. Dans cette version qui ne subit pas le traitement édulcoré du dessin animé Disney, découvrez un récit tragique et l’histoire de l’avènement d’un homme qui rencontre la civilisation.


L’avis d’histoiregeobd.com sur la bande dessinée « Tarzan, l’homme-singe – Tome 1 »

La bd sortira le 28 février 2024.

Plouheran

Album publié en 2023 en auto édition en 2024 aux éditions Delcourt.


Résumé éditeur

couverture bd Plouheran

Hiver 2021, en plein confinement, je quitte la Bretagne pour m’élancer vers Téhéran. Les premières nuits seule en montagne, je tremblais, serrant dans mes poings mon opinel et ma bombe à poivre. Et puis, on s’habitue.

Des bivouacs dans les forêts enneigées du Massif central, aux nuits dans les caravansérails abandonnés, en passant par les toits de Venise et les hauts cols du Caucase, le lecteur découvrira les coulisses de cette année nomade sur la route de la soie.

Pourquoi partir, si notre famille et nos amis nous manquent et qu’on ne sait même pas où on va ? Qu’est ce qui nous pousse à aller chaque jour chasser la ligne d’horizon, la prochaine forêt, le prochain col, la prochaine mer ?

PLOUHERAN est un roman graphique qui parle de l’attrait de l’Est et de l’imaginaire des routes de la soie, d’une quête de vieilles légendes. C’est un livre de voyage, un roman d’apprentissage, et surtout, après de nombreuses rencontres insolites sur le chemin, une grande histoire d’amitiés.


L’avis d’histoiregeobd.com sur la bande dessinée « Plouheran »

Dans « Plouheran« , Isabel Del Real réinvente le carnet de voyage en conjuguant le récit autobiographique à l’art séquentiel de la bande dessinée. En résulte une œuvre qui transcende la simple narration graphique pour offrir une expérience immersive et nuancée.

Del Real évite les pièges de la grandiloquence pour privilégier une approche directe et sincère, facilitant ainsi une identification du lecteur à l’auteure-protagoniste. Les illustrations, sans prétention, s’offrent comme le miroir fidèle des émotions pures et des paysages traversés, du littoral breton aux sommets iraniens.

La singularité de « Plouheran » réside aussi dans la démarche de Del Real, une autodidacte qui, poussée par la contrainte d’un confinement, transforme l’obstacle en tremplin pour l’aventure. Elle construit son vélo, apprend la mécanique et le dessin, faisant de l’apprentissage et de l’adaptation les véritables héros de son périple.

Le roman graphique va au-delà de l’exploration géographique ; il s’agit d’un voyage initiatique, où chaque coup de pédale est une métaphore du dépassement de soi. La nuit, ce n’est plus seulement le repos du voyageur, mais un espace où s’invitent les ombres de l’inconnu, ajoutant une dimension mythique au récit.

« Plouheran » est un hymne à la liberté, une ode à la découverte qui célèbre l’errance autant que l’ancrage, et confirme Isabel Del Real comme une voix nouvelle et audacieuse dans le paysage de la bande dessinée contemporaine.

C’est une œuvre qui rappelle que le voyage est avant tout une aventure humaine, une quête de sens où chaque lecteur est invité à pédaler à l’unisson avec l’autrice.