La Recomposition des mondes

Album publié en 2019 aux éditions Seuil


Résumé éditeur

couverture bd La Recomposition des mondes

Que se trame-t-il exactement sur la Zad de Notre-Dame-des-Landes ?

Notre anthropologue dessinateur mène l’enquête : s’agit-il d’un kyste peuplé de hippies violents ?

Trop drogués pour comprendre qu’il faut partir puisque le projet d’aéroport est abandonné ?

Ou de l’avant-poste, en Occident, d’un nouveau rapport au monde, affranchi de la distinction entre Nature et Culture ?

L’enquête emprunte des chemins imprévisibles sur ce bocage qui, d’emblée, nous absorbe, nous transforme et recompose les liens que nous entretenons avec les plantes, les animaux et le territoire.

Ancien chercheur en sciences cognitives et philosophie, Alessandro Pignocchi s’est lancé dans la bande dessinée avec son blog, Puntish.

Son premier roman graphique, Anent. Nouvelles des Indiens Jivaros (Steinkis), raconte ses découvertes et ses déconvenues dans la jungle amazonienne, sur les traces de l’anthropologue Philippe Descola.

Dans les deux suivants, Petit traité d’écologie sauvage et La Cosmologie du futur, il décrit un monde où l’animisme des Indiens d’Amazonie est devenu la pensée dominante, et où un anthropologue jivaro tente de sauver ce qui reste de la culture occidentale.

La bd « La Recomposition des mondes » disponible ici


L’avis d’histoiregeobd.com sur la bande dessinée « La Recomposition des mondes »

« La Recomposition des mondes » est une bande dessinée captivante qui plonge le lecteur au cœur d’une réflexion profonde sur la relation entre nature et culture. Alessandro Pignocchi, anthropologue de formation, nous offre un récit à la fois instructif et humoristique de son immersion au sein de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes.

À travers des aquarelles magnifiques, l’auteur nous transporte dans un univers où la distinction entre nature et culture s’estompe. Il explore avec légèreté les conséquences de cette distinction sur notre vision du monde et comment d’autres peuples, comme les Indiens d’Amazonie, entretiennent des relations empathiques avec la nature.

Pignocchi nous montre comment la ZAD incarne une véritable révolution cosmologique, où la protection de la nature est indissociable de la gestion collective du territoire, créant ainsi un modèle de société alternatif.

L’album est une invitation à réfléchir sur notre propre conception de la nature et à considérer d’autres manières de vivre. Les illustrations sont expressives et sublimement mises en valeur par des couleurs splendides, créant des atmosphères à couper le souffle.

« La Recomposition des mondes » est une véritable pépite qui incite à l’engagement écologique et à la remise en question de nos préjugés.

Une lecture incontournable pour ceux qui aspirent à un monde différent, où la nature et la culture s’entrelacent harmonieusement.


Lieu visité par la bd en Bretagne

Notre-Dame-des-Landes

Vous aimerez aussi