Étiquette : Lieu : Rennes

Danse macabre

Album publié en 2012 aux éditions Sixto.


Résumé éditeur

couverture bd Danse macabre

Lazare est journaliste d’investigation. Il travaille pour un grand quotidien parisien.

Il est envoyé à Rennes pour couvrir le médiatique procès de Charles Tessier, notable accusé du meurtre de sa maîtresse.

Le lendemain de leur première rencontre, il apprend que l’homme qui lui a clamé son innocence, a été retrouvé mort dans sa cellule.

Son enquête va alors basculer et le pousser à réveiller de terribles secrets enfouis au plus profond des entrailles de la ville et de certains de ses habitants.

lien vers la bd Danse macabre

L’avis d’histoiregeobd.com sur la bande dessinée « Danse macabre »

Dans les méandres de Rennes se dévoile une intrigue captivante, orchestrée par Luc Monnerais et Olivier Keraval dans leur bande dessinée ‘Danse Macabre‘.

Le protagoniste, Lazare, journaliste parisien envoyé pour couvrir le procès de Charles Tessier, se retrouve embarqué dans une enquête labyrinthique suite à la mort soudaine du prévenu. Ce polar noir et blanc révèle une Rennes sombre et mystérieuse, magnifiée par un trait de crayon qui capture l’essence même de la ville.

Les amateurs du genre seront séduits par l’atmosphère envoûtante qui se dégage de chaque case, où les ombres semblent murmurer des secrets enfouis.

extrait bd Danse macabre

Pourtant, malgré cette immersion saisissante, ‘Danse Macabre‘ n’échappe pas à quelques écueils narratifs. La construction de l’histoire, bien que prometteuse, souffre par moments de quelques lourdeurs, notamment dans l’agencement des cases et les transitions entre les scènes.

Cependant, ces petits défauts ne ternissent pas totalement le tableau. En effet, l’alchimie entre le duo d’auteurs et leur volonté de dévoiler la face cachée de Rennes à travers une intrigue ténébreuse offrent une lecture riche en découvertes et en rebondissements.

‘Danse Macabre’ est une plongée intrigante dans les mystères de la capitale bretonne, malgré quelques hésitations sur le chemin de la révélation.


Lieu visité par la bd en Bretagne

Rennes

La Jégado – Tueuse à l’arsenic

Albums publiés en 2024 aux éditions Locus Solus.


Résumé éditeur

Hélène Jégado est considérée comme la plus grande tueuse en série de l’histoire.

Cette bretonne du 19e siècle empoisonna pendant des décennies ses proches, ses employeurs alors qu’elle était leur cuisinière.

Malgré les preuves, et alors même qu’on la mène à l’échafaud le 26 février 1852 sur la place du Champs-de-Mars de Rennes, Hélène ne semble toujours pas comprendre ce qui lui est reproché.

Est-ce sa détermination que l’on condamne ?


L’avis d’histoiregeobd.com sur la bande dessinée « La Jégado – Tueuse à l’arsenic »

Dans cette œuvre, les auteurs nous plongent dans l’univers sombre et glaçant de Hélène Jégado, une empoisonneuse bretonne ayant sévi au XIXe siècle. Le scénario, bien ficelé, alterne entre passé et présent pour nous dévoiler peu à peu les méfaits de cette femme hors du commun.

Le personnage de La Jégado est fascinant de par sa complexité et son ambiguïté. Est-elle une victime de la société ou une meurtrière sans scrupules ? Les auteurs laissent planer le doute jusqu’à la fin, ce qui rend la lecture d’autant plus captivante.

Les dessins de Luc Monnerais, réalistes et sombres, renforcent l’ambiance oppressante de l’histoire. Les couleurs sont utilisées avec parcimonie, ce qui donne un aspect brut et authentique à l’ensemble.

On peut regretter une certaine lenteur dans le récit et certains passages auraient peut-être mérité d’être approfondis pour une meilleure compréhension de l’intrigue.

« La Jégado – Tueuse à l’arsenic » est une bande dessinée de qualité qui nous plonge dans les méandres de l’âme humaine. Les auteurs ont su donner vie à une figure féminine méconnue de l’histoire criminelle, tout en proposant une réflexion sur la condition féminine de l’époque.

Une lecture recommandée aux amateurs de polars historiques.



Lieux visités par la bd en Bretagne

PlouhinecRennes

Arsenic – Tome 2

Album publié en 2018 aux éditions Sixto.


Résumé éditeur

Hélène Jégado, l’ombre de la décapitée.

Si le premier volet du diptyque Arsenic retraçait le parcours sanglant d’Hélène Jégado, tueuse en série émérite, le second nous fait le récit de l’engagement sans faille de Magloire Dorange, son avocat, contre le nouveau pouvoir politique mis en place par Louis-Napoléon à la suite du coup d’état du 2 décembre 1851.


Il rejoint les forces fidèles à la République dans leur lutte acharnée contre le dictateur.

Jeune homme passionné, Magloire Dorange s’appuie dans son combat sur le procès tronqué de l’empoisonneuse qui, selon lui, aurait dû être repoussé afin de lui offrir une défense digne de ce nom.

Il sait la femme folle, donc non responsable de ses actes, et voit dans le sort qui lui est fait le symbole d’une République que l’on a décapitée..


L’avis d’histoiregeobd.com sur la bande dessinée « Arsenic – Tome 2 »


Dans « Arsenic- Tome 2 », l’union des talents d’Olivier Kéraval et Luc Monnerais atteint des sommets d’ingéniosité narrative. Ensemble, ils redonnent vie à Magloire Dorange, un personnage complexe dont l’engagement politique éclaire les recoins les plus sombres de l’histoire post-coup d’État de Louis-Napoléon en 1851.

À travers des illustrations saisissantes et un scénario subtilement orchestré, les auteurs plongent le lecteur dans un tourbillon d’émotions et de réflexions. Le procès de l’empoisonneuse bretonne Hélène Jégado devient le point focal d’une lutte acharnée pour la justice, incarnée par Dorange lui-même.

Kéraval et Monnerais tissent habilement les fils de l’intrigue, mêlant fiction et réalité historique pour créer une œuvre d’une profondeur inégalée.



Lieux visités par la bd en Bretagne

PlouhinecRennes

Ralentir

Album publié en 2017 aux éditions Le Lombard.


Résumé éditeur

couverture bd Ralentir

David est représentant commercial et vient de recevoir une proposition de promotion. Après une semaine passée loin de sa famille, il prend la route pour rentrer pour le week-end.

Le temps est pluvieux et David ne se sent pas très bien. Alors qu’il s’arrête pour reprendre ses esprits, Emma, une auto-stoppeuse à l’allure marginale s’engouffre dans sa voiture.

Il n’avait pas vraiment prévu ça mais, bonne âme, il accepte de faire un bout de chemin avec cette passagère aux convictions et au mode de vie opposés aux siens. Le temps d’un trajet tendu et semé d’embûches, David entrevoit la possibilité d’une autre manière de vivre et oscille entre deux extrêmes.


L’avis d’histoiregeobd.com sur la bande dessinée « Ralentir »

Dans « Ralentir« , Delphine Le Lay et Alexis Horellou nous proposent un récit graphique invitant à une introspection sur notre rapport au temps et à la consommation dans une société qui valorise la vitesse et l’efficacité.

L’histoire de David, un commercial pris dans le tourbillon d’une vie professionnelle exigeante, et d’Emma, une autostoppeuse aux idéaux de décroissance, sert de prisme à une critique douce-amère du monde contemporain.

La bande dessinée se distingue par un style graphique épuré qui, passant de teintes grises à des couleurs plus chaleureuses, accompagne le voyage introspectif des personnages. Le choix de cet esthétisme visuel, loin d’être anodin, sert le propos de l’œuvre et enrichit l’expérience du lecteur, le confrontant visuellement à la transformation des protagonistes.

extrait bd Ralentir

Le Lay et Horellou abordent avec finesse la question du choix de vie à travers leurs personnages bien campés, évitant les dichotomies simplistes pour explorer les nuances de la condition humaine. La confrontation des modes de vie de David et d’Emma devient une métaphore de la recherche d’un équilibre entre ambition personnelle et bien-être collectif, interrogeant ainsi les valeurs fondamentales de notre société.

« Ralentir » est avant tout une invitation à la réflexion, un appel à questionner notre quête incessante de productivité et à redécouvrir les plaisirs simples d’une vie moins précipitée.

La résonance de ce message avec notre époque est incontestable, et la capacité de « Ralentir » à éveiller chez le lecteur un désir de contemplation et de connexion humaine authentique est indéniable. C’est une œuvre qui mérite d’être lue lentement, pour en savourer pleinement la richesse et la profondeur.


Lieux visités par la bd en Bretagne

CarhaixDouarnenezRennes

Elle – Tome 2

Bande dessinée publiée en 2005 aux éditions Paquet.


couverture bd Elle - Tome 2

Hippolyte, qui vient de quitter Rennes, apprend avec étonnement que Michelle est la fille du chef de la milice.

Ils s’enfuient tous les deux et rejoignent le maquis.

Mais au cours d’une opération de sabotage, la milice intervient et c’est Michelle qui sauve les résistants de justesse.


L’avis d’histoiregeobd.com sur la bande dessinée « Elle – Tome 2 »

Dans « Elle, tome 2 : Juin 1944« , Fanny Montgermont poursuit le récit de Michelle, figure centrale d’un monde écartelé entre l’horreur de la guerre et l’innocence d’un amour naissant.

L’ouvrage s’inscrit dans la continuité du premier tome, où les couleurs pastel côtoient les teintes plus sombres, reflet d’un contraste entre la douceur de l’intime et la brutalité de l’Histoire.

Montgermont manie son pinceau avec une délicatesse qui confère aux scènes les plus sombres une lumière éthérée, un espoir dans la noirceur.

extrait bd Elle - Tome 2

Cette suite est marquée par un rythme qui peut dérouter. Là où le premier tome instaurait un univers et des enjeux, le second semble précipiter son dénouement. La transition rapide des événements majeurs – sabotage et libération – s’effectue en une poignée de pages, laissant le lecteur sur sa faim.

Cependant, la force de « Elle » réside dans sa capacité à émouvoir. L’œuvre, en dépit de ses ellipses narratives, porte en elle une poésie visuelle indéniable. Montgermont offre une héroïne éthérée, une figure angélique qui semble flotter au-dessus des tourments de son époque, posant la question fondamentale du « Pourquoi » sans jamais y répondre. L’absence de réponse est, en soi, un commentaire poignant sur la guerre.

« Elle, tome 2 » est une œuvre qui, malgré ses imperfections narratives, imprime dans l’esprit une empreinte durable.

Fanny Montgermont s’affirme comme une artiste capable de tisser ensemble la douleur et la beauté, le rêve et la réalité.


Lieu visité par la bd en Bretagne

Rennes

Arsenic – Tome 1

Album publié en 2017 aux éditions Sixto.


Résumé éditeur

Hélène Jégado, ascension vers l’échafaud.

couverture bd Arsenic Tome 1

Certaines femmes ont de la poigne, d’autres un caractère bien trempé. Hélène Jégado, elle, est une tueuse, de celles qui ne font pas dans la dentelle et n’apprécient rien de plus que les grandes séries, ad nauseam. 

Pourtant, alors même qu’on la mène à l’échafaud le 26 février 1852 sur la place du Champs-de-Mars de Rennes, Hélène  ne semble toujours pas comprendre ce qui lui est reproché.

Est-ce sa détermination que l’on condamne ?

À travers cet album, Olivier Keraval et Luc Monnerais redonne vie à la plus implacable meurtrière de tous les temps.


L’avis d’histoiregeobd.com sur la bande dessinée « Arsenic – Tome 1 »

Dans « Arsenic Tome 1« , Olivier Kéraval et Luc Monnerais nous offrent une plongée captivante dans l’histoire sombre et intrigante d’Hélène Jégado, une des meurtrières les plus redoutées de l’histoire.

Le récit, ancré dans la Bretagne du 19e siècle, dépeint avec talent le destin tragique de cette femme au caractère trempé et à la poigne redoutable.

À travers des illustrations saisissantes et un scénario habilement construit, les auteurs nous entraînent dans les méandres de l’esprit torturé d’Hélène, condamnée à l’échafaud sans véritablement comprendre ses propres actes.

Son personnage complexe et nuancé suscite à la fois fascination et répulsion, incitant le lecteur à explorer les recoins les plus sombres de son âme.

L’intrigue, maintient un suspense haletant jusqu’à la dernière page. Les auteurs réussissent à capturer l’essence même du drame humain, explorant les thèmes de la culpabilité, de la justice et de la folie avec une finesse remarquable.

« Arsenic – Tome 1 » est une œuvre remarquable qui marie habilement histoire et fiction pour offrir une expérience de lecture immersive et saisissante.



Lieux visités par la bd en Bretagne

PlouhinecRennes

L’étonnante histoire de Rennes: Des origines à nos jours

Albums publiés en 2011 aux Editions La Ligne Pourpre


Résumé éditeur

Rennes est le témoin d’une longue et étonnante histoire.

Du petit village de Condate dans l’Antiquité à la grande métropole d’aujourd’hui, la ville a vu son patrimoine culturel et architectural s’enrichir, entre heurs et malheurs, au prix du sang parfois.

De nombreux changements qui ont modernisé la cité préservant cependant son identité, son caractère.

Trinka revisite ces faits marquants et les sujets pittoresques qui ont émaillé la cité, de ses origines vers 100 ans av. J.-C. à la construction de la première ligne de métro en 2002, en passant par le désastreux incendie de 1720 et l’inauguration de la gare en 1857.


Il nous propose le récit sérieux et documenté des grands épisodes historiques, mais également des sujets plus légers et cocasses révélant les us et coutumes des Rennais.

L’ensemble est croqué par des dessinateurs heureux d’ajouter leur coup de patte facétieux à cette « Etonnante histoire de Rennes« .


L’avis d’histoiregeobd.com sur la bande dessinée « L’étonnante histoire de Rennes: Des origines à nos jours »

Malheureusement, cette bande dessinée sur cette ville de Bretagne n’a pas encore été lue. Un avis sera posté dès que ce sera le cas.


Lieu visité par la bd en Bretagne

Rennes

Elle Un ange dans la Résistance

Album publié en 2017 aux éditions Paquet


Résumé éditeur

couverture bd Elle Un ange dans la Résistance

1944.

En pleine Seconde Guerre mondiale, la ville de Rennes est pilonnée par les bombardements.

Au milieu des ruines, Hippolyte la découvre. De grands yeux bleus, de belles boucles blondes…

Un visage d’ange !

Cette fille étrange va bouleverser le destin de ce jeune garçon, bousculé entre amour et guerre.

Car face à l’occupant allemand, la résistance s’organise.


L’avis d’histoiregeobd.com sur la bande dessinée « Elle Un ange dans la Résistance »

« Elle Un Ange dans la Résistance » s’inscrit incontestablement comme une œuvre marquante dans le monde de la bande dessinée historique. Cette création de Fanny Montgermont nous transporte au cœur de la Seconde Guerre mondiale, dans une Rennes déchirée par les bombardements et l’occupation allemande.

L’histoire, qui débute par la découverte de Michelle, une jeune fille aux yeux bleus et aux boucles blondes, au milieu des décombres, séduit immédiatement par sa capacité à tisser un contraste saisissant entre la pureté de Michelle et la cruauté de la guerre.

L’auteure réussit habilement à capturer l’essence de cette époque sombre en combinant des illustrations visuellement superbes avec une intrigue complexe et émotionnelle.

Les lecteurs sont entraînés dans l’histoire par le protagoniste, Hippolyte, dont le destin est irrémédiablement lié à celui de Michelle, créant ainsi un lien émotionnel puissant.

L’énigmatique Michelle demeure au cœur des mystères de cette histoire, et l’intrigue se déploie avec une finesse qui maintient le lecteur en haleine tout au long du récit.

Les questions surgissent à chaque coin de page : Qui est réellement Michelle ? Quel sera le sort d’Hippolyte et de ses compagnons résistants ? Ces interrogations, savamment distillées par l’auteure, alimentent l’anticipation et garantissent une immersion totale dans le récit.

La représentation authentique de Rennes en 1944 évoque une nostalgie palpable chez ceux qui connaissent cette ville Bretonne, ajoutant une dimension de réalisme.

« Elle: Un Ange dans la Résistance » est une œuvre captivante, alliant la poésie à l’histoire contemporaine de manière inédite.

Fanny Montgermont réussit à équilibrer avec brio les aspects sombres de la guerre et la douceur de ses dessins, créant ainsi une expérience de lecture mémorable.


Lieu visité par la bd en Bretagne

Rennes

Rennes le temps d’une Histoire

Album publié en 1993 aux éditions P’tit Louis


Résumé éditeur

couverture bande dessinée Rennes le temps d’une Histoire

Un antiquaire ayant acheté des livres à une femme âgée trouve parmi ceux-ci une lettre faisant état de tableaux que son mari, directeur du Musée des Beaux-Arts pendant la 2nde Guerre Mondiale, aurait caché pour éviter que les Allemands ne s’en emparent.

Or, ces tableaux n’ont jamais été retrouvés.

Il fait part de sa découverte à deux hommes et propose de leur vendre la lettre qui les mènera aux tableaux. Mais ceux-ci le tuent et le dépossèdent du document. Frédéric Duval, un jeune étudiant en Histoire venu en repérage à Rennes pour écrire sa thèse, se retrouve malgré lui mêlé à cette affaire.
Un soir, il retrouve la personne âgée qui l’hébergeait, Mme Blouët, morte assassinée. Frédéric se retrouve seul à Rennes en compagnie de la petite-fille de la défunte….


L’avis d’histoiregeobd.com sur la bd « Rennes le temps d’une Histoire »

« Rennes le temps d’une Histoire » est une bande dessinée qui séduit par sa représentation authentique de la ville, capturant ses rues, ses bâtiments et son atmosphère avec une précision remarquable. C’est un véritable plaisir à offrir en tant que cadeau pour les amateurs de cette charmante cité bretonne.

Cependant, l’histoire de la bande dessinée peut laisser à désirer. Malgré le potentiel d’un scénario intriguant basé sur la découverte de tableaux cachés et une série de meurtres mystérieux, l’intrigue manque de profondeur et de développement. Les personnages semblent unidimensionnels, et l’intrigue manque un peu de suspense.

Nb : la bd n’est plus éditée et les exemplaires commencent à se faire rare chez Amazon et la Fnac.


Lieu visité par la bd en Bretagne

Rennes