Avec le Maréchal JUIN

Album publié une première fois en 2022 aux éditions du Triomphe


Une destinée brillante pour ce fils de gendarme né en Algérie !


D’abord loyaliste envers Vichy, il refuse d’aider la Wehrmacht en Tunise et prend le parti des Américains en 1942.


Dès lors, il est à la tête de l’Armée d’Afrique et mènera la glorieuse campagne d’Italie.

C’est de son vivant, en 1952, que Juin est élevé à la dignité de maréchal de France.

couverture bd Avec le Maréchal JUIN

La bd « Avec le Maréchal JUIN » disponible ici


Né en Algérie dans une famille modeste, il est sorti major de Saint-Cyr en 1912 et a combattu au Maroc et sur le front français lors de la Première Guerre mondiale. Il y perdra l’usage de son bras droit. Il a également été aide de camp du général Lyautey et a commandé le 3e Zouave en Afrique du Nord avant de devenir général de brigade en 1938.

portrait dessiné Maréchal Juin

Pendant la Seconde Guerre mondiale, il a été capturé par les Allemands, mais a été libéré en 1941. Il a ensuite succédé à Weygand comme commandant en chef des forces d’Afrique du Nord. Juin a reçu le commandement des forces françaises engagées en Tunisie contre von Arnim et Rommel, contribuant ainsi à la victoire alliée en Afrique du Nord.

Il a également dirigé le Corps expéditionnaire français en Italie et a remporté la bataille du Garigliano. Après la guerre, il a rempli diverses fonctions, dont celle de chef d’état-major de la défense nationale et de résident général au Maroc.

Il a également été nommé maréchal de France en 1952 et élu à l’Académie française. Cependant, en 1954, il a été démis de ses fonctions militaires après avoir critiqué la Communauté européenne de défense. Il désapprouve également la politique d’Edgar Faure au Maroc. Bien qu’il ait accueilli avec espoir le retour du général de Gaulle en 1958, il s’est opposé à la politique d’autodétermination en Algérie en tant que pied-noir et soldat.


Lieu visité par la bd pendant la Seconde Guerre Mondiale

Bataille du Garigliano

Vous aimerez aussi