Ce qu’il faut de terre à l’homme

Album publié en 2016 aux éditions Dargaud. Prix spécial du jury Angoulême 2017


D’après une nouvelle de Léon Tolstoï écrite en 1886.

couverture bd Ce qu'il faut de terre à l'homme

Ce qu’il faut de terre à l’homme est le nouvel album de Martin Veyron : une fable au thème universel et intemporel : la cupidité des hommes.

Sur son lopin de terre de Sibérie, le paysan Pacôme vit avec sa femme et son fils. Il n’est pas riche mais il subvient aux besoins de sa famille.

Cependant, Pacôme se sent à l’étroit. « Si seulement j’avais plus de terres, soupire-t-il en regardant par-delà la clôture, je pourrais être tout à fait heureux. »

Un appétit, tant pour les terres que pour ce qu’elles rapportent, qui va aller…


L’avis histoiregeobd.com sur la bande dessinée « Ce qu’il faut de terre à l’homme »

Dans l’adaptation graphique de Martin Veyron, « Ce qu’il faut de terre à l’homme » nous rappelle avec un trait à la fois subtil et expressif que l’avidité humaine est aussi vaste que la terre qu’elle convoite.

Veyron redessine le conte moral de Tolstoï avec une main contemporaine, illustrant non seulement l’histoire de Pacôme, le paysan sibérien dont les désirs s’étendent au-delà de sa portée, mais aussi, et peut-être plus crucialement, le combat intérieur d’un Tolstoï vieillissant qui, face à ses propres contradictions, cherche la rédemption dans la simplicité.

Le trait de Veyron est autant dans son dessin que dans sa capacité à capturer l’essence d’une Russie rurale à la fois intemporelle et ancrée dans une réalité sociale et politique palpable. La cupidité, la piété, l’orgueil, et la quête d’un sens à l’existence sont tissés dans une narration qui se lit comme une fable, mais qui résonne avec le poids d’un roman philosophique.

Cette œuvre est un écho visuel de la voix de Tolstoï, un cri dessiné contre l’insatiabilité de l’âme humaine, rappelant que la terre suffisante pour un homme est celle qui repose sous ses pieds, non celle qu’il désire à l’horizon.

« Ce qu’il faut de terre à l’homme » est un testament à la fois poignant et esthétiquement saisissant de cette vérité, capturé avec la plume et le pinceau de Veyron, qui, comme Tolstoï, comprend que les réponses les plus profondes résident souvent dans les questions les plus simples.


Léon Tolstoï, écrivain russe du XIXe siècle, est considéré comme l’un des plus grands auteurs de tous les temps. Ses romans et ses nouvelles captivants ont influencé des générations de lecteurs à travers le monde. Tolstoï était également connu pour ses idées philosophiques et sociales progressistes, qui ont marqué son œuvre littéraire.

Né en 1828 dans une famille noble, Tolstoï a connu une jeunesse tumultueuse, marquée par la guerre et les voyages.

Il a puisé dans ses propres expériences pour créer des personnages réalistes et des récits puissants.

Parmi ses œuvres les plus célèbres, on trouve « Guerre et Paix » et « Anna Karénine« , qui sont considérés comme des chefs-d’œuvre de la littérature mondiale.

portrait dessiné Léon Tolstoï

Vous aimerez aussi