Les fantômes de Katyn 1940

Album publié en 2017 aux Éditions du Triomphe


Katyn ! un massacre, une tragédie, un mensonge ! Bien plus : un génocide doublé d’une diabolique entreprise de désinformation.

couverture bd Les fantômes de Katyn

En 1943, des Allemands découvrent un charnier contenant les restes de 4000 officiers polonais.

Ils dénoncent les soviétiques : toutes les victimes ont été tuées d’une balle dans la nuque, la manière du NKVD.

Les Russes démentent et accusent les nazis, les balles sont de fabrication allemande.

Les nazis se servent de la vérité pour lancer une campagne de désinformation accusant les juifs, justifiant ainsi leurs exactions.
Tandis que les soviétiques maquillent leurs crimes pour faire pression sur l’Occident, lequel soucieux de ne pas se fâcher avec Staline, se garde bien de toute investigation et étouffe l’affaire.


Il faudra attendre 1990 pour que la lumière commence à se faire sur ce massacre. Cette BD raconte l’Histoire, celle de la Pologne asservie, celle d’un mensonge, l’histoire d’un des pires symboles du XXe siècle coincé entre deux idéologies mortifères.



Le massacre de Katyn reste un sombre chapitre de l’histoire, marqué par la tragédie et la controverse. En 1940, plus de 20 000 officiers polonais furent exécutés de manière brutale dans la forêt de Katyn, près de Smolensk, en Russie. Cette atrocité fut perpétrée par le NKVD, la police politique soviétique.

Le massacre de Katyn a eu lieu pendant la Seconde Guerre mondiale. Ces hommes, capturés par l’Armée rouge en 1939, ont été abattus froidement et enterrés dans des fosses communes près de la forêt de Katyn, en Russie.

Ce crime de guerre a été perpétré dans le but de décapiter l’élite polonaise et d’écraser toute opposition au régime soviétique. Cependant, l’Union soviétique a nié sa responsabilité pendant des décennies, accusant l’Allemagne nazie d’avoir commis ce massacre.

Ce n’est qu’en 1990 que le gouvernement soviétique a admis sa culpabilité, reconnaissant enfin son rôle dans cette atrocité. massacre de Katyn continue de susciter des émotions vives en Pologne et dans le monde entier.

Vous aimerez aussi