Résistants oubliés

Pendant la période de juin 1940 à la fin de la Seconde Guerre mondiale, de nombreux soldats venant d’Algérie, du Maroc, du Sénégal, de Madagascar, d’Indochine, d’Espagne, d’Italie et de Tunisie ont rejoint les rangs des FFI (Forces françaises de l’intérieur) pour aider la Résistance dans sa lutte contre l’occupation allemande. Ils se sont battus dans les maquis de plus de trente départements en France métropolitaine, que ce soient des déserteurs ou des évadés des camps de prisonniers.

Cependant, l’histoire officielle a souvent oublié ces combattants de la Résistance. L’album intitulé « Résistants oubliés » rend hommage à leur rôle important à travers plusieurs récits inspirés de faits réels. Ces récits indépendants les uns des autres vous permettront de découvrir le rôle de ces « indigènes de la résistance ». L’album, qui est d’utilité publique, se conclut par un dossier qui compile les photos, articles, témoignages et archives ayant servi à sa réalisation.

Vous aimerez aussi