Avec Monclar

Album publié une première fois en 2023 aux Editions du Triomphe


Au moment de sa disparition, en 1964, tout le monde connaissait le général Monclar.

En 1940, il est l’un des premiers officiers supérieurs à rejoindre les Forces françaises libres en Angleterre.


Il prendra alors le pseudonyme de Monclar, nom de guerre qu’il conservera.

En 1950, le général s’illustre au commandement du bataillon français engagé dans la Guerre de Corée.


Quelques mots sur le Général Ralph Monclar (Raoul Magrin-Vernerey)

Raoul Magrin-Vernerey, né à Budapest en 1892, était un général français ayant débuté sa carrière militaire à 16 ans. Initialement refusé dans la Légion étrangère en raison de son jeune âge, il a été accepté à l’École spéciale militaire de Saint-Cyr en 1912.

Pendant la Première Guerre mondiale, il a servi dans l’infanterie, obtenant la Légion d’honneur, 11 citations et 7 blessures.

Après la guerre, il s’est rendu au Levant et a reçu deux nouvelles citations. En 1924, il a été affecté à la Légion étrangère et a participé à la campagne du Rif au Maroc.

Il a ensuite été promu chef de bataillon en 1928 et a servi au Proche-Orient, au Maroc et au Tonkin. En 1938, il a pris le commandement du bataillon d’instruction de Saïda avant d’être promu lieutenant-colonel et de repartir pour le Maroc.

portrait dessiné  Général Ralph Monclar (Raoul Magrin-Vernerey)

En 1940, il a été nommé commandant de la 13e Demi-brigade de Légion étrangère (13e DBLE).

Du 28 mai au 2 juin 1940, le lieutenant-colonel Magrin-Vernerey et ses légionnaires se battent à Narvik. Ils gagneront ce qui est appelé « la seule victoire française de 1939-1940 »

Rejoignant le général de Gaulle après le retour du corps expéditionnaire français en France, il a été promu colonel et a conduit la brigade française d’Orient lors des combats en Érythrée.

En 1941, il a refusé de combattre les Français lors des campagnes du Gabon et de Syrie. Promu général de brigade en 1941, il a occupé plusieurs postes de commandement pendant la Seconde Guerre mondiale. En 1950, il a atteint le grade de général de corps d’armée et est décédé en 1964.


Lieu visité par la bd pendant la Seconde Guerre Mondiale

Narvik

Vous aimerez aussi