Catégorie : Sortie BD

Gaby ou la belle et l’argent

Album publié en 2024 aux éditions Michel Lafon.


Résumé éditeur

Adapté d’une pièce inédite écrite par Marcel Pagnol entre 1951 et 1955.

couverture bd Gaby ou la belle et l'argent

Gaby, une jeune femme bourgeoise et célibataire, mène une vie oisive. Elle confie sa fortune à son père, qui réalise des investissements douteux et dilapide tout l’argent de sa fille!

Bientôt sans le sou et sans toit, Gaby doit se marier vite, et riche! Elle élabore alors un plan avec son père et un escroc…

Une Comédie satirique et follement drôle, dans la veine de Topaze.


L’avis d’histoiregeobd.com sur la bande dessinée « Gaby ou la belle et l’argent »

La bd sortira le 18 avril 2024.

extrait bd Gaby ou la belle et l'argent

Missak Manouchian mort pour la France

Publié aux éditions Delcourt en 2024.


couverture bd Missak Manouchian mort pour la France

21 février 1944.

Le poète Missak Manouchian, communiste arménien à la tête d’un réseau de résistants immigrés est dénoncé et arrêté par les brigades spéciales françaises.

Au fil de l’histoire, on croise Jacques Duclos, Louis Aragon, Charles Aznavour, Charles Tillon, le peintre Krikor Bedikian.

Peu à peu se dessine le profil étonnant d’un homme bien éloigné de l’image véhiculée par l’Affiche rouge.

couverture bd Ivanhoé Tome 3

L’avis d’histoiregeobd.com sur la bande dessinée « Missak Manouchian mort pour la France »

La bd sort le 17 avril 2024.


Lieux visités par la bd pendant la Seconde Guerre Mondiale

Mont ValérienParis

Le Sourire d’Auschwitz

Album publié en 2024 aux éditions Des Ronds dans l’O


Résumé éditeur

couverture bd Le Sourire d'Auschwitz

En réalisant des recherches sur sa région d’origine, la Bretagne, Stéphanie Trouillard, journaliste à France 24, spécialiste de l’histoire de la Seconde Guerre mondiale, découvre une photo d’une déportée du Morbihan, Marie-Louise Moru, dite Lisette.

Un cliché pris à Auschwitz sur lequel la jeune femme, étonnamment souriante, semble défier ses bourreaux.
Comment peut-on sourire dans une telle situation ?

Qui est cette femme ?

L’enquête de Stéphanie Trouillard révèlera son passé de résistante et l’histoire de sa ville Port-Louis.


L’avis d’histoiregeobd.com sur la bande dessinée « Le Sourire d’Auschwitz »

Dans « Le Sourire d’Auschwitz« , Stéphanie Trouillard et Renan Coquin font revivre le courage silencieux d’une résistante oubliée, Lisette Moru.

Ce roman graphique déploie une mosaïque de souvenirs, à la fois tendre et tragique, pour reconstituer le portrait d’une jeune femme dont le sourire défiant sur une photographie d’Auschwitz, contraste avec l’horreur de son contexte.

Trouillard, journalistique rigoureuse, transforme le cliché en une énigme personnelle, explorant comment les actes de résistance, même minimes, peuvent conduire à des conséquences incommensurables.

L’œuvre, empreinte d’un didactisme palpable, tend parfois vers l’académisme. Le récit, basé sur une enquête minutieuse, se focalise sur la transmission de faits.

Le dessin de Coquin, sobre et semi-réaliste, capture avec justesse cette époque révolue, bien qu’il manque par moments de la vigueur nécessaire pour insuffler une pleine vie à cette histoire poignante.

Ce récit est un hommage nécessaire, non seulement à Lisette, mais à tous les résistants anonymes. La démarche de l’auteure, loin de vouloir raviver les blessures, vise à cicatriser la mémoire collective en illuminant les actions de ces héros de l’ombre. C’est une invitation à la réflexion sur la valeur et le coût de la résistance dans les périodes les plus sombres de notre histoire.

« Le Sourire d’Auschwitz » se dresse comme un témoignage essentiel. Il rappelle que l’engagement, même le plus discret, peut incarner une forme de résistance la plus pure et la plus désintéressée.


Pour aller plus loin

On ne peut que recommander le webdoc de France 24 réalisé par Stéphanie Trouillard.

(cliquer sur l’image ci-dessous pour y accéder)


Lieu visité par la bd en Bretagne

Auschwitz

Du Guesclin, Connétable de France

Album publié en 2023 aux éditions du Triomphe


Résumé éditeur

Batailleur, voleur, insolent et rebelle : au début du XIVe siècle, en Bretagne, le jeune Bertrand du Guesclin, aîné de 10 enfants, fait le désespoir de ses parents par ses incartades permanentes.

Pourtant, l’âge d’homme atteint, sa force physique et son aptitude innée au combat vont vite en faire un militaire de renom, alors que commence la guerre de Cent Ans.

Dans la lutte continue que la France mène à l’envahisseur anglais, il fait preuve d’une vaillance et d’une loyauté sans faille à la couronne, jusqu’à devenir connétable du roi Charles V en 1370.

L’histoire d’un chef de guerre exemplaire, inventif, droit et courageux, qui a marqué l’histoire de France comme l’une des plus grandes figures militaires du Moyen Âge.

La bd « Du Guesclin, Connétable de France » disponible ici


L’avis d’histoiregeobd.com sur la bande dessinée «Du Guesclin, Connétable de France»

Dans « Du Guesclin, Connétable De France« , Philippe Glogowski tisse avec brio la trame d’un récit historique captivant, où la vigueur du dessin épouse la fougue d’une époque révolue. À travers les péripéties d’un Bertrand du Guesclin rebelle, la bande dessinée exhume le souffle épique des luttes durant la guerre de Cent Ans.

Glogowski ne se contente pas de narrer; il ressuscite, dans un style graphique aussi robuste que son protagoniste, la complexité des batailles et l’ardeur des loyautés. Vittorio Leonardo, par ses palettes, instille vie et authenticité à chaque planche.

Cette œuvre promet d’être une pierre angulaire pour les amateurs d’histoire et de chevalerie, un hommage à la ténacité et à la stratégie militaire d’un des plus grands connétables de France.


Du Guesclin est né à Broons en 1320. Il a participé à la bataille d’Auray.

La bataille d’Auray, le 29 septembre 1364, met fin à la guerre de Succession de Bretagne, opposant les forces anglo-bretonnes dirigées par Jean III de Montfort aux partisans de Charles de Blois, soutenus par les Français.

La bataille se déroule près de Brech, avec Auray comme enjeu stratégique. Les négociations ayant échoué, les deux armées s’affrontent, avec Jean IV de Bretagne au nord et Charles de Blois au sud.


Lieux visités par la bd en Bretagne

BrechBroons

Le Passager du Polarlys

Album publié aux éditions Dargaud en 2023


Février 1930. Dans un atelier d’artiste de Montparnasse, une jeune femme est retrouvée morte. Surdose de morphine. Elle s’appelait Marie Baron.

couverture bande dessinée Le Passager du Polarlys de Georges Simenon

Quelques jours plus tard, le cargo mixte Polarlys quitte le port de Hambourg pour l’extrême nord de la Norvège. Voyage de routine, destiné à approvisionner les ports qui jalonnent la côte.

Quel rapport entre ces deux événements, distants de plusieurs milliers de kilomètres ?
A priori, aucun.

Mais pour le capitaine Petersen, cette traversée ne sera pas comme les autres.

Car il a de bonnes raisons de penser que le responsable de la mort de Marie se cache à bord de son navire.

Et quand un conseiller de police est assassiné dans sa cabine, l’ambiance se tend encore plus.

Parmi les passagers du Polarlys, sur une mer battue par les vents et dans une atmosphère poisseuse où les faux-semblants règnent en maître, les coupables potentiels ne manquent pas…

Christian Cailleaux et José-Louis Bocquet s’emparent de l’un des premiers « romans durs » de Georges Simenon, cette facette littéraire où, sous le signe du roman noir, le créateur de Maigret met en scène sa propre comédie humaine.


L’avis d’histoiregeobd.com sur la bande dessinée « Le Passager du Polarlys »

Dans la brume des années trente, « Le Passager du Polarlys » ressuscite l’âme d’un Paris nocturne et la rigueur glaciale des mers du Nord.

José-Louis Bocquet et Christian Cailleaux tendent la main à Simenon, le maître du roman policier, en adaptant l’une de ses intrigues non maigretones. L’album débute dans l’effervescence des soirées parisiennes, où le tragique danse avec l’insouciance. La mort suspecte d’une jeune femme, Marie Baron, injecte une dose de mystère que le départ du navire Polarlys de Hambourg est loin de diluer.

L’adaptation se veut audacieuse, plongeant le lecteur dans un huis-clos maritime où chaque vague semble receler une vérité plus sombre.

Le dessin oscille entre réussite et confusion, avec des personnages parfois difficiles à distinguer, noyés dans les remous d’un trait qui se veut fidèle à l’époque. Les couleurs, mornes et sombres, servent l’atmosphère oppressante de l’enquête, peut-être un écho aux romans durs de Simenon, où la psychologie prime sur l’action.

extrait bd Le Passager du Polarlys

La décision de révéler prématurément coupable et crime écarte le lecteur de l’énigme traditionnelle, lui offrant un poste de spectateur plutôt que d’enquêteur. Cet écart par rapport au roman de Simenon peut être vu comme une trahison ou une réinterprétation moderne, selon le degré d’attachement du lecteur à l’œuvre originelle.

Une lecture qui reste un hommage à l’esprit de Simenon et une invitation à naviguer dans les eaux troubles du polar.



Sa plume est connue pour son style simple et direct, ainsi que pour sa capacité à décrire avec précision les personnages et les environnements qu’il décrit.

Ses histoires ont été adaptées en films, séries télévisées et pièces de théâtre, et ont été traduites dans de nombreuses langues à travers le monde.

Sa capacité à explorer les motivations et les émotions des personnages, ainsi que son talent pour décrire les atmosphères et les ambiances, ont fait de lui l’un des auteurs les plus aimés de son temps.


Site officiel