Simone – Tome 1

Publié aux éditions Glénat en 2022.


Le destin hors du commun d’une résistante.

En 1972, la télévision affiche le portrait d’un vieil homme, recherché depuis la fin de la guerre : Klaus Barbie. En le voyant, Simone Lagrange, 42 ans, est d’abord interloquée, avant de voir ressurgir un douloureux passé. Cet homme, elle le reconnait. Ce vieil homme est son tortionnaire, celui qui l’a torturée, à Lyon, à partir du 6 juin 1944…

Elle se souvient de la jeune fille qu’elle était, du basculement de la France vers le régime de Vichy, avant que la zone libre ne soit occupée.

Elle se souvient de ses années de résistance, en tant qu’agent de liaison.

Simone s’appelle alors Simy Kadosche. Elle est juive et sait que sa vie et celles de ses proches sont en danger.

La délation était monnaie-courante mais personne ne pouvait s’attendre à ce qu’ils soient dénoncés par quelqu’un de si proche.

C’est là, au siège de la gestapo, qu’elle a croisé la route du chef de la section V : Le boucher de Lyon, Klaus Barbie.

Triptyque historique qui revient sur l’histoire d’une résistante française, déporté à Birkenau d’où elle reviendra après un parcours hallucinant, autant que sur le déroulement du procès historique de Barbie dont elle fût l’un des témoins clé. Simone raconte le parcours d’une femme dotée d’une volonté d’acier mais aussi de résilience.

Un biopic bouleversant, qui sait décrire l’indicible à travers un langage visuel subtil – confirmant le talent des auteurs d’Irena – pour nous apprendre et nous émouvoir avec un cœur énorme.

La bd « Simone – Tome 1 » disponible ici


Simone – Tome 01

L’avis d’histoiregeobd.com sur la bande dessinée « Simone – Tome 1 »

Jean-David Morvan nous offre une fenêtre sur le passé à travers le récit de Simone Lagrange, une héroïne de la résistance qui a fait face à la terreur nazie. Cette BD n’est pas juste une leçon d’histoire, c’est une saga humaine, racontant l’histoire d’une jeune fille ordinaire qui a fait preuve d’un courage hors du commun.

Les dessins, à la fois subtils et expressifs, donnent vie à cette période sombre de façon à la rendre accessible sans jamais minimiser son horreur. Ce qui est remarquable, c’est la capacité de cette œuvre à traiter un sujet aussi lourd avec une grâce qui respecte votre intelligence et votre sensibilité.

Simone Lagrange n’est pas seulement une figure de l’histoire; elle devient une source d’inspiration, un rappel puissant que l’âge n’est pas un frein à l’impact que l’on peut avoir sur le monde. La résilience et la détermination de Simone résonneront certainement en vous, car elles parlent d’une vérité universelle : la force intérieure ne connaît pas de frontières ni d’âge.

En lisant « Simone« , vous découvrirez non seulement une page cruciale de notre passé, mais aussi une narration visuelle qui vous marquera profondément. C’est un hommage à tous ceux qui, comme elle, se sont dressés contre l’injustice avec une force de caractère inébranlable.

Alors, plongez dans cette BD comme vous plongeriez dans une aventure, prêts à être émus, instruits et, peut-être, transformés.

« Simone » est plus qu’une histoire, c’est une flamme qui éclaire la bravoure et l’esprit indomptable d’une jeune résistante.

Une lecture essentielle pour tous ceux qui cherchent à comprendre le passé pour mieux construire l’avenir.


Quelques mots sur Simone Lagrange / Simy Kadosche

Simy Kadosche était une résistante française juive née en 1930. Elle a grandi à Paris et a commencé à s’engager dans la résistance contre l’occupation nazie de la France pendant la Seconde Guerre mondiale.

Simone a travaillé avec le réseau de résistance « Combat« . Elle a notamment contribué à la production de faux papiers pour aider les Juifs à échapper aux persécutions et aux déportations.

portrait desssiné Simone Lagrange / Simy Kadosche

En 1944, Simy Kadosche a été arrêtée par la Gestapo et envoyée dans le camp de concentration de Ravensbrück.

Elle a survécu à l’horreur de l’Holocauste et a été libérée par les forces alliées en 1945.

Après la guerre, elle a travaillé comme éducatrice pour les jeunes. Elle a contribué à faire connaître son histoire et à sensibiliser les gens aux dangers du racisme et de la discrimination.

Elle est décédée en 2016. Mais son héritage en tant que résistante et défenseure des droits humains continue d’inspirer les gens dans le monde entier.


Lieu visité par la bd pendant la Seconde Guerre Mondiale

Auschwitz

Vous aimerez aussi