Étiquette : Sortie:16112022

Maximilien Kolbe

Album publié en 2022 aux éditions Plein Vent


Résumé éditeur

Un saint à Auschwitz

couverture bd Maximilien Kolbe

Fin juillet 1941 à Auschwitz, le franciscain Maximilien Kolbe fait le sacrifice suprême.

Il offre sa vie en échange de celle d’un père de famille.

Cette fin héroïque ne doit pas faire oublier ce que fut le reste de la vie de cet homme hors du commun : journaliste, créateur d’une gigantesque aventure de presse, missionnaire au Japon…

La vie de Maximilien Kolbe fut d’une richesse stupéfiante pour un homme qui ne souhaitait que la pauvreté.

Une vie au service de la Vierge Marie.

« Je voudrais m’user jusqu’à la corde au service de l’Immaculée, disparaître sans laisser de trace, et que le vent emporte mes cendres aux quatre coins du monde. »

Maximilien-Marie Kolbe.


L’avis d’histoiregeobd.com sur la bande dessinée « Maximilien Kolbe »

La bande dessinée « Maximilien Kolbe » nous plonge au cœur de l’extraordinaire vie de ce prêtre franciscain, une vie empreinte de dévouement, de foi, et d’amour envers la Vierge Marie. L’auteur nous raconte de manière captivante le moment héroïque de sa vie à Auschwitz, lorsque Maximilien Kolbe fait le sacrifice ultime en se substituant à un père de famille condamné à mourir de faim et de soif.

Cette scène poignante est le point de départ pour un récit qui nous emmène à travers les différentes étapes de la vie de ce saint homme.

La narration est fluide et accessible, avec des phrases courtes et percutantes qui rendent l’histoire facile à suivre. L’auteur nous dévoile les multiples facettes de Maximilien Kolbe, du journaliste au missionnaire, en passant par le créateur d’une revue à vocation spirituelle. Le récit est ponctué de moments de profonde réflexion, notamment lorsque le protagoniste partage son expérience de la vision de la Vierge Marie, un moment qui a bouleversé sa vie de manière irréversible.

Les illustrations de Régis Parenteau-Denoël sont réalistes et fidèles aux différentes époques de la vie de Maximilien Kolbe. Les détails des décors et des expressions des personnages ajoutent une dimension visuelle importante à l’histoire.

En fin de l’album, les photos représentant les différentes périodes de la vie de Maximilien Kolbe ajoutent une touche personnelle et authentique à cet hommage.

Un ouvrage qui rend un bel hommage à la mémoire de Maximilien Kolbe, canonisé par le pape Jean-Paul II en 1982.


Lieux visités par la bd pendant la Seconde Guerre Mondiale

AuschwitzNiepokalanów

Cache-cache Bâton

Album publié en 2022 aux éditions Futuropolis


Résumé éditeur

« Ton projet me donne des sueurs froides… Tu aurais pu attendre qu’on soit morts… À la sortie de ton livre, on prendra de longues vacances, loin de tout, de nos amis, de nos voisins ! », dit Jean-Paul à son fils, Emmanuel Lepage.

« J’ai besoin de savoir d’où vous venez, vous et les autres. J’ai besoin de comprendre ce qui vous a poussé à créer une vie communautaire », réplique Emmanuel.


Tout est là. Comprendre. Comprendre pourquoi ses parents et cinq autres couples, tous « chrétiens de gauche », venus de milieux différents, se connaissant à peine, ont un jour décidé de faire « communauté ».

Comprendre pourquoi, aujourd’hui comme hier, des gens inventent d’autres façons d’être ensemble, et comprendre pourquoi ça le touche si profondément.

Pour comprendre, il faut interroger, écouter, plonger dans ses souvenirs.


En partant de son récit familial, Emmanuel Lepage, finalement, retrace une histoire sociale de la France des années 1960 et 1970, comme il interroge les tentatives d’aujourd’hui de « tout remettre à plat ».

Un livre qui pourrait bien contenir les principaux questionnements qui traversent l’œuvre d’Emmanuel Lepage : l’enfance, le partage, l’engagement, la transmission. De l’intime à l’universel, Cache-cache bâton restera comme le grand œuvre d’Emmanuel Lepage.

La bd « Cache-cache Bâton » disponible ici


L’avis d’histoiregeobd.com sur la bande dessinée « Cache-cache Bâton »

« Cache-cache Bâton » d’Emmanuel Lepage est une œuvre profonde et personnelle qui plonge le lecteur dans les souvenirs et l’intimité de l’auteur.

Il nous emmène dans un voyage à travers le temps, dans une période marquante des années 60 et 70, où le mouvement intellectuel du « catholicisme social » et les idéaux des « chrétiens de gauche » étaient au cœur de la vie de ses parents et de nombreuses familles en Bretagne.

L’album, dense avec ses 300 pages, alterne entre noir et blanc pour l’enquête et des couleurs aquarellées pour l’enfance d’Emmanuel. Les illustrations vibrantes reflètent l’émotion palpable qui émane de l’histoire. Lepage réussit à faire revivre cette époque, marquée par des idéaux, des espoirs, et des désaccords qui ont mis fin à cette expérience de vie commune.

Ce récit autobiographique suscite une forte émotion et une réflexion profonde, tout en touchant le lecteur de manière universelle.

Il évoque le bouillonnement de cette époque et les nouvelles idées qui circulaient. Les souvenirs évoqués par Lepage résonnent avec de nombreux lecteurs, les transportant dans une période bouleversante de l’histoire.

« Cache-cache Bâton » est une œuvre unique, courageuse, et émouvante, qui mérite d’être découverte.


Regarder la bande annonce de la bd


Lieu visité par la bd en Bretagne

Betton