Étiquette : Lieu : Lyon

La Rafle d’Izieu

Publié aux éditions La Boite à Bulles en 2024.


Le 6 avril 1944, un détachement de la Wehrmacht mené par la Gestapo arrête les 45 enfants de la colonie d’Izieu et les 7 adultes. Seul un enfant et un adulte survivront…

Début 1943, Sabine et Miron Zlatin avaient créé à Izieu, dans l’Ain, une colonie pour accueillir et protéger des enfants juifs, en zone italienne.

Mais le 8 septembre 1943, l’armée italienne capitule face aux Alliés et laisse sa place aux troupes allemandes dans le Sud-Est de la France.


Début 1944, les signaux d’alarme se multiplient avec des arrestations à Chambéry et aux alentours et avec le remplacement du sous-préfet de Belley, protecteur de la colonie.

Mais avant que la colonie ne soit effectivement dispersée, le 6 avril 1944, débarquent un détachement de la Wehrmacht et 3 officiers SS qui embarquent sans ménagement les quarante-cinq enfants et les sept adultes de la colonie.


Seul échappe à la rafle Léon Reifman qui a pu sauter par la fenêtre et trouver refuge chez les voisins, les Perticoz. Ces derniers ont eux-mêmes assisté, impuissants, à la rafle…

Ils ne comprennent pas  : pourquoi s’en prendre ainsi à des enfants  ? Qui a bien pu attirer l’attention de Klaus Barbie et de ses sbires sur cette paisible colonie  ? Y aurait-il eu dénonciation  ?

Pendant ce temps, les enfants sont emmenés à Lyon puis Drancy avant leur déportation et leur extermination. 

couverture bd Ivanhoé Tome 3

L’avis d’histoiregeobd.com sur la bande dessinée « La Rafle d’Izieu »

La bd sortira le 3 avril 2024.


Lieux visités par la bd pendant la Seconde Guerre Mondiale

DrancyIzieuLyon

La Bataille de Lyon – 1939-1945

Bande dessinée publiée en 2000 aux éditions des Traboules.


1939-1945 : Pour la seconde fois dans le siècle un vent de folie souffle sur l’Europe. Rapidement la France est vaincue. Lyon dans son malheur a quand même la chance de se retrouver dans cette zone dite libre qui ne sera jamais que la zone non occupée.

Alors la ville verra arriver les derniers gens de presse qui chercheront encore à s’exprimer librement. Elle deviendra une halte obligatoire pour les grands résistants D’Astier de la Vigerie, Frenay, les Aubrac, le malheureux J. Moulin et bien d’autres que nous n’avons pas pu citer faute de place.

Ainsi l’ancienne capitale des Gaules se retrouvera Capitale de la Résistance. Puis l’ennemi occupera le reste du pays ; l’ombre sinistre de Barbie planera entre Montluc et le siège de la Gestapo.

Mais la ville des secrets des brouillards et des Traboules organisera la riposte alors même que ses premiers martyrs tombaient au coin des rues.

Et puis les temps changent, c’est la déroute chez l’ennemi. Enfin un certain 2 septembre 1944 un rayon de soleil perce le brouillard lyonnais.

Dans ces 44 pages de bandes dessinées nous avons simplement voulu relater le déroulement des principaux faits qui ont marqué la région lyonnaise durant cette période troublée.

Nous avons tenu à respecter le plus rigoureusement possible la chronologie des événements… Depuis le jour où les Français pensèrent  » ça devait arriver « , jusqu’à celui où, comptant leurs morts et ceux qui avaient échappé à la fumée des camps, ils crièrent peut-être en vain  » plus jamais ça « .

couverture bd Ivanhoé Tome 3

L’avis d’histoiregeobd.com sur la bande dessinée « La Bataille de Lyon – 1939-1945 »

La bd n’a pas été lue.


Lieu visité par la bd pendant la Seconde Guerre Mondiale

Lyon

Simone – Tome 2

Publié aux éditions Glénat en 2024.


Tu entres par la porte mais tu sortiras par la cheminée !

Le destin hors du commun d’une résistante déportée.

couverture bd Simone - Tome 2

En 1972, la télévision affiche le portrait d’un vieil homme, et cherche des témoins qui pourraient reconnaître en lui un nazi recherché depuis la fin de la guerre : Klaus Barbie

En le voyant, Simone Lagrange, 42 ans, est d’abord interloquée, avant de voir ressurgir un douloureux passé.

Cet homme, elle le reconnait. Chef de la Gestapo de Lyon, il fut son tortionnaire à partir du 6 juin 1944. Elle se souvient de la jeune fille qu’elle était, du basculement de la France vers le régime de Vichy, de son arrivée à la prison de Montluc et des sévices endurés avant d’être envoyée au camp de Drancy, antichambre d’Auschwitz…  

Le terrible mécanisme de persécution et de déshumanisation est mis à nu dans ces pages les plus sombres de l’histoire de Simone.

C’est le récit d’une femme dotée d’une volonté d’acier mais aussi de résilience, qui deviendra un témoin clé dans le procès contre celui qu’on surnommait « le boucher de Lyon ». Ayant fui en Amérique du Sud après la guerre, il sera retrouvé en Bolivie sous une fausse identité. Quand les médias s’emparent de l’affaire, la parole de Simone est d’abord mise en doute, mais elle ne renoncera pas, comme elle n’a jamais renoncé dans les camps de la mort.

Triptyque historique qui revient sur l’histoire d’une résistante française, déportée à Birkenau, autant que sur le déroulement du procès historique de Barbie, ce biopic bouleversant, arrive à décrire l’indicible à travers un langage visuel subtil. Un témoignage fort et puissant qui confirme le talent des auteurs d’Irena.

couverture bd Ivanhoé Tome 3

L’avis d’histoiregeobd.com sur la bande dessinée « Simone – Tome 2 »

Dans « Simone – Tome 2« , Jean-David Morvan et David Evrard continuent de tisser la toile complexe et résolument humaine de l’histoire de Simone Lagrange, figure de résistance et de survie.

Le récit, ancré dans la mémoire collective, est ici sublimé par une narration graphique qui confronte le lecteur à l’indicible. La bande dessinée, loin de se cantonner à un simple exercice de style, devient un vecteur d’émotions brutes et de vérités historiques.

Le trait d’Evrard, tout en nuances et en force, porte les réminiscences d’une époque marquée par l’inhumanité, tout en capturant les moments d’une lutte intime pour la dignité. L’illustration ne se dérobe pas devant la cruauté des faits ; elle les rend palpables, insufflant une nouvelle dimension à la compréhension de l’horreur mais aussi de la résilience.

Le scénario de Morvan, d’une précision délicate, offre une structure à la fois didactique et profondément respectueuse de son sujet. Le deuxième opus confirme l’intention pédagogique de cette trilogie annoncée et renforce son statut d’œuvre nécessaire à la transmission de la mémoire.

Ce n’est pas un simple récit de faits, c’est une exploration de la condition humaine sous ses aspects les plus sombres et les plus lumineux.

« Simone – Tome 2 » est une réussite qui rend hommage à la complexité de la vie de cette femme extraordinaire, tout en invitant le lecteur à un acte de souvenir actif et engagé.


Lieux visités par la bd pendant la Seconde Guerre Mondiale

AuschwitzLyon

Klaus Barbie – la route du rat

Album publié en 2022 aux éditions Urban Comics


Résumé éditeur

Responsable de la mort de centaines de Juifs et de résistants, dont Jean Moulin, le SS Klaus Barbie échappe à la justice et à une double condamnation à mort à la fin de la Seconde Guerre mondiale.

couverture bd Klaus barbie – la route du rat

Quittant finalement son Allemagne natale pour l’Amérique du Sud, il y applique les mêmes méthodes.

Il va jusqu’à organiser le coup d’État du dictateur Hugo Banzer.

Véritable mercenaire, celui que l’on surnommait le Boucher de Lyon est finalement reconnu, puis traqué, jusqu’en 1987, date fatidique de son jugement et de sa condamnation, sans précédent en France : prison à perpétuité pour crime contre l’humanité


Fruit du travail conjugué de Frédéric BRÉMAUD et de Jean-Claude BAUER – qui a couvert le procès de 1987 pour Antenne 2 –, KLAUS BARBIE, LA ROUTE DU RAT retrace la vie de l’un des plus grands criminels de guerre du XXe siècle.

S’appuyant sur des sources historiques et la participation de Jean-Olivier VIOUT, substitut général durant ce procès historique, ou encore de Serge KLARSFELD, grand défenseur de la cause des déportés juifs – qui signe la préface de cet ouvrage –, ils aboutissent à un récit nécessaire, témoignant de l’un des procès les plus retentissants de l’Histoire.

La bd disponible ici


Quelques mots sur Klaus Barbie

Klaus Barbie était un officier allemand de la Gestapo et du service de sécurité SS pendant la Seconde Guerre mondiale. Surnommé « le boucher de Lyon« , il est surtout connu pour les atrocités qu’il a commises en France pendant l’occupation allemande.

portrait dessiné Klaus Barbie

Barbie est né en Allemagne en 1913 et rejoint le parti nazi en 1932. Il est recruté par la Gestapo en 1935 et participe à l’invasion de la France en 1940.

De 1942 à 1944, il est le chef de la Gestapo à Lyon, où il est responsable de la torture, de l’exécution et de la déportation de milliers de personnes, dont des résistants et des Juifs.

Après la guerre, Barbie s’enfuit en Amérique du Sud où il se cache pendant plusieurs années.

En 1983, il est finalement extradé en France et jugé pour crimes contre l’humanité. Il est reconnu coupable et condamné à la réclusion criminelle à perpétuité en 1987.

Le cas de Klaus Barbie est emblématique de la brutalité et de la violence de l’occupation nazie en France. Son procès a été l’un des plus importants de l’après-guerre en France. Il a permis de faire la lumière sur les atrocités commises par les nazis en France pendant la guerre.