Mois : mai 2023

Guerre et paix

Albums publiés aux éditions Glénat en 2023


Le roman ‘Guerre et paix‘ explore les vies entrelacées de personnages aristocratiques russes pendant les guerres napoléoniennes, mettant en évidence l’amour, la guerre et la recherche de la paix intérieure. Découvrez l’adaptation en BD en 2 tomes.

Résumé éditeur tome 1

Le chef-d’œuvre de Léon Tolstoï en bande dessinée !

couverture bd Guerre et paix

Nous sommes à Moscou, au début du XIXsiècle.

À l’ouest de l’Europe, les guerres napoléoniennes font rage, mais ici on organise des dîners auxquels est conviée toute la bourgeoisie russe.

On suit les destins croisés du comte Rostov qui s’apprête à célébrer la fête de sa fille Natacha ; du prince André Bolkonski et sa femme Lise, enceinte ; de Pierre, fils illégitime du comte Bezoukhov ; et de Nicolas Rostov et de sa cousine Sonia, follement épris l’un de l’autre…

Leur vie insouciante va bientôt basculer à l’annonce de l’entrée en guerre de la Russie aux côtés de l’Autriche !

La bd « Guerre et paix » tome 1 disponible ici


Résumé éditeur tome 2

Une grande fresque historique et familiale qui nous plonge au cœur des guerres napoléoniennes et de la noblesse russe de l’époque.

La guerre fait rage en Europe. Les Russes subissent des pertes considérables et Napoléon arrive aux portes de Moscou.

Le prince André, blessé, est fait prisonnier par les Français.

Comme tous les habitants de la capitale, Natacha décide de quitter Moscou pour se réfugier à la campagne.

Pierre, bien que pacifiste mais traumatisé par les atrocités de cette guerre, choisit finalement de prendre les armes pour défendre la ville.

La paix reste à gagner au prix d’énormes sacrifices…

couverture bd Guerre et paix

La bd « Guerre et paix » tome 2 disponible ici


L’avis d’histoiregeobd.com sur la bd « Guerre et paix»

Patience…la bd ne sort que le 23 aout 2023 ! A découvrir à la rentrée.


Quelques mots sur Léon Tolstoï

Léon Tolstoï, célèbre écrivain russe du XIXe siècle, occupe une place de choix dans la littérature mondiale.

Son chef-d’œuvre incontournable, « Guerre et paix« , est un roman épique qui transporte les lecteurs dans une fresque captivante.

À travers les destins entremêlés de personnages complexes et l’ampleur historique des guerres napoléoniennes, Tolstoï explore les thèmes universels de l’amour, de la guerre et de la quête de sens.

« Guerre et paix » est bien plus qu’un simple roman, c’est un monument littéraire qui suscite fascination et admiration.

Avec sa plume magistrale, Tolstoï offre une profonde réflexion sur la nature humaine et les dilemmes moraux qui se déploient au fil des pages.

Cette œuvre monumentale invite les lecteurs à réfléchir sur la condition humaine et l’équilibre entre la guerre et la paix.

Wannsee

Album publié aux éditions Casterman en 2018.


couverture bd Wannsee

Au sommet de l’horreur bureaucratique : la conférence qui a organisé l’holocauste.

Wannsee, banlieue de Berlin, le 20 janvier 1942.

Quinze hauts fonctionnaires du Troisième Reich participent à une conférence secrète organisée par les SS.

En moins d’une heure trente, ils vont entériner, et organiser, le génocide de millions de Juifs.



Wannsee, l’album de Fabrice Le Hénanff, relate la conférence secrète de janvier 1942 où quinze hauts responsables nazis ont planifié la « solution finale » de la question juive.

Le traitement historique est remarquablement documenté, mais l’absence d’émotion et de passion dans la narration laisse le lecteur détaché.

Les dialogues, bien que parfois audacieux, manquent de réalisme et la mise en scène ne parvient pas à sortir de l’exercice initial.

Le style graphique, d’une qualité indéniable, ne parvient pas à immerger le lecteur dans l’univers de l’histoire.

Avec Wannsee, Fabrice Le Henanff revient sur une des pages sombres de la seconde guerre mondiale. Relater cet épisode en bd n’était pas simple. Cette œuvre a le mérite d’exister.



La Conférence de Wannsee, tenue en 1942, est un événement clé de la Deuxième Guerre mondiale. Organisée par les hauts responsables nazis, cette réunion secrète a été l’occasion de planifier la « Solution finale« , l’extermination systématique des Juifs européens.

Lors de cette conférence historique, qui s’est tenue dans une villa pittoresque à Wannsee, en Allemagne, les dirigeants nazis ont discuté des méthodes et des moyens de mettre en œuvre ce génocide à grande échelle. Les détails macabres ont été abordés de manière méthodique et impitoyable.

La Conférence de Wannsee a été un tournant décisif dans l’histoire de l’Holocauste. Les participants, dirigés par Reinhard Heydrich, chef de la Gestapo, ont tracé les plans pour l’élimination systématique de millions de Juifs. Les participants comprenaient des hauts fonctionnaires et des représentants de divers ministères allemands.


Lieu visité par la bd pendant la Seconde Guerre Mondiale

Berlin

Le Château de ma mère

Album publié aux éditions Grand Angle en 2016.


Après la Gloire de mon Père, la suite des souvenirs d’enfance de Marcel Pagnol.

couverture Le Château de ma mère en bd

La fin de l’été est un drame pour le petit Marcel Pagnol, obligé d’abandonner ses chères collines.

Mais la famille monte dorénavant chaque samedi à La Bastide Neuve. Un matin, lors d’une partie de chasse dans la garrigue, Marcel fait la rencontre d’un jeune paysan, Lili des Bellons.

Une nouvelle aventure s’offre à lui : celle de l’amitié. Pittoresque et truculent, voici après La Gloire de mon père, le deuxième tome des « Souvenirs d’enfance » de Pagnol.


L’adaptation rend hommage à Pagnol et suscite l’envie de découvrir son œuvre. Par ailleurs, l’adaptation en bande dessinée de « Le Château de ma mère » est une œuvre de beauté, fidèle au récit original.

Les illustrations et les dialogues évoquent l’atmosphère de la Provence. L’histoire dense est facile à lire, transmettant la nostalgie des souvenirs d’enfance de Pagnol.

extrait Le Château de ma mère 

Les personnages attachants et les décors soignés renforcent l’immersion. Malgré les tragédies évoquées, cette adaptation respecte l’œuvre originale et donne envie de se replonger avec bonheur dans les récits de Pagnol.


Marcel Pagnol, écrivain et cinéaste français, a marqué l’histoire de la littérature du XXe siècle. Connu pour ses œuvres empreintes d’authenticité et de nostalgie, Pagnol a su captiver les lecteurs avec ses récits intemporels. L’un de ses romans les plus célèbres est « Le château de ma mère »

Publié en 1957, « Le château de ma mère » transporte les lecteurs dans l’enfance de l’auteur, dans les collines de Provence.

Ce récit autobiographique raconte l’histoire touchante de l’amour filial et des aventures d’un jeune Marcel, qui découvre la beauté de la nature et le sens de la famille.

Grâce à sa plume fluide et captivante, Pagnol transporte les lecteurs dans un univers où se mêlent émotions, souvenirs et paysages pittoresques. Ses descriptions pittoresques de la Provence créent une atmosphère chaleureuse et envoûtante.

portrait dessiné de Marcel Pagnol, auteur du Le Château de ma mère

Les Grandes Batailles Navales – Le Bismarck

Album publié aux éditions Glénat en 2019.


Résumé éditeur

Les derniers jours d’un géant

couverture bd Les Grandes Batailles Navales – Le Bismarck

Nous sommes le 24 mai 1941. La guerre embrase le monde depuis plus d’un an.

L’Allemagne nazie et l’Italie fasciste se sont alliées pour étendre sur toute l’Europe et davantage leurs visions funestes et abjectes.

Les grandes démocraties, qui pourtant semblaient puissantes, n’en finissent pas de reculer.

Quelque part dans les eaux glacées, entre les terres du Groenland et celles d’Islande, quatre redoutables vaisseaux s’affrontent dans un déluge de feu et d’acier.

Parmi eux, le Bismarck, fleuron de la marine allemande, fait montre de sa toute-puissance et coule le HMS Hood britannique.

Ivre de vengeance, la Royal Navy mobilise une véritable armée navale pour intercepter l’impétueux cuirassé allemand avec comme seul mot d’ordre : le couler !

Une course folle s’engage car le titan allemand a été blessé dans la confrontation et il cherche à rejoindre les côtes françaises pour se réparer.


« Les Grandes Batailles Navales – Le Bismarck » est un album captivant de la collection des Grandes batailles navales. Il relate avec précision les opérations menées par l’Amirauté britannique pour détruire ce redoutable navire de la Kriegsmarine.

L’album se distingue en relatant les événements jusqu’au naufrage final, évitant ainsi un récit purement didactique.

Delitte utilise des personnages fictifs pour humaniser cette chasse au Bismarck, créant ainsi un suspense bien dosé.

extrait bd Le Bismarck

Son dessin soigné et précis, ainsi que la mise en page spectaculaire, ajoutent à l’immersion. Le dossier final fournit toutes les informations nécessaires, replaçant le contexte et retraçant l’histoire des cuirassés.

Une lecture captivante d’un évènement pas tellement connu de la seconde Guerre Mondiale !



Le Bismarck était un navire de guerre allemand de renommée mondiale pendant la Seconde Guerre mondiale.

Construit par la marine allemande, le Bismarck était un cuirassé de classe supérieure. Il mesurait 251 mètres de long et pesant 50 900 tonnes.

Avec huit canons principaux de 380 mm et une vitesse maximale de 30 nœuds, il était une force imposante sur les océans.

En mai 1941, le Bismarck s’est lancé dans une mission audacieuse dans l’Atlantique, ce qui a attiré l’attention de la Royal Navy britannique. Pendant plusieurs jours, il a réussi à échapper à plusieurs attaques, devenant un véritable cauchemar pour les Britanniques.

dessin navire le bismark

Finalement, après une poursuite intense, le Bismarck a été repéré et engagé dans un combat naval acharné. Malgré sa puissance, le navire allemand a subi de lourds dégâts, perdant finalement sa gouvernail et ses capacités de manœuvre.

Le 27 mai 1941, après une bataille féroce, le Bismarck a été coulé par les forces britanniques. Cette victoire a été un tournant crucial dans la guerre, car elle a montré que même les navires les plus redoutables pouvaient être vaincus.


Lieu visité par la bd pendant la Seconde Guerre Mondiale

Océan Atlantique

La gloire de mon père

Album publié aux éditions Grand Angle en 2015.


Le premier tome des souvenirs d’enfance de Marcel Pagnol.

La gloire de mon père Pagnol bd

Les vacances d’été dans la garrigue sont une révélation pour le jeune Marcel Pagnol et son petit frère, qui tombent amoureux des collines, de sa végétation sauvage, de ses massifs de roche : Garlaban

Scènes truculentes de vie, humour et souvenirs nostalgiques, le sens inné de Pagnol de la mise en situation, son goût de la farce, émaillent ce récit chaleureux, dont le charme se partage entre les décors et la saveur ciselée des dialogues.

La bd « La gloire de mon père » disponible ici


L’avis d’histoiregeobd.com sur la bd « La gloire de mon père »

Cette BD nous offre une joyeuse plongée dans les souvenirs d’enfance de Marcel Pagnol. Les dessins magnifiques de Morgann Tanco captent parfaitement l’essence du Sud et la beauté des paysages.

Chaque page évoque les senteurs envoûtantes et la luminosité éclatante de la région. L’adaptation est réussie, parvenant à recréer l’atmosphère des vacances provençales et les souvenirs chaleureux de l’enfance.

extrait bd La gloire de mon père

Le récit est dense mais jamais pesant, avec des dialogues naturels qui s’écoulent harmonieusement. Cette BD rend hommage au roman de Marcel Pagnol avec une fidélité touchante. Elle offre une expérience visuelle captivante et un nouvel éclairage sur l’histoire, tout en préservant son essence originale.


Quelques mots sur Marcel Pagnol

Marcel Pagnol, célèbre écrivain et cinéaste français, est une figure emblématique de la littérature du XXe siècle. Né en 1895 à Aubagne, dans le sud de la France, Pagnol a su captiver les lecteurs avec son style authentique et sa plume talentueuse.

Son roman incontournable, « La gloire de mon père« , est un chef-d’œuvre littéraire.

Dans ce récit captivant, Pagnol nous transporte dans son enfance, baignée par la beauté des paysages provençaux.

Avec des phrases simples et poétiques, il nous dépeint avec tendresse les aventures de sa famille et les souvenirs qui ont marqué sa jeunesse.

« La gloire de mon père » est bien plus qu’une simple histoire autobiographique. C’est un véritable hommage à la nature, à l’amour familial et à l’enfance. Ce roman a connu un succès retentissant dès sa parution en 1957. Il a séduit un large public par sa sincérité et son émotion intemporelle.

Marcel Pagnol a su conquérir le cœur des lecteurs par sa capacité à retranscrire la beauté des moments simples de la vie. Son talent d’écrivain et son succès littéraire ont également été portés à l’écran, avec de nombreuses adaptations cinématographiques de ses œuvres.


Toutes les bd adaptées de l’œuvre de Marcel Pagnol

La Fille du puisatier

La Fille du puisatier

1 min de lecture

Album publié en 2024 aux éditions Grand Angle. Résumé éditeur Une comédie dramatique, signée Marcel Pagnol, sur le destin d’une fille-mère repoussée par son père et sa belle-famille. Provence, 1939. La belle Patricia est la fille aînée du puisatier Pascal…

Gaby ou la belle et l’argent

Gaby ou la belle et l’argent

2 min de lecture

Album publié en 2024 aux éditions Michel Lafon. Résumé éditeur Adapté d’une pièce inédite écrite par Marcel Pagnol entre 1951 et 1955. Gaby, une jeune femme bourgeoise et célibataire, mène une vie oisive. Elle confie sa fortune à son père,…

César

César

2 min de lecture

Album publié en 2024 aux éditions Grand Angle. Résumé éditeur D’après le film de Marcel Pagnol (1936). La trilogie marseillaise de Pagnol en BD ! Le brave Panisse s’éteint, laissant sa fortune à Fanny et Césariot, le fils de Marius et…

Fanny 

Fanny 

1 min de lecture

Album publié en 2024 aux éditions Grand Angle. Résumé éditeur Adapté de la pièce de théâtre de Marcel Pagnol (1931). « Il faut dire que… à cause de certain petit voyou de navigateur, la petite a le cœur brisé… Elle a…

Marius 

Marius 

1 min de lecture

Album publié en 2024 aux éditions Grand Angle. Résumé éditeur D’après la pièce de théâtre de Marcel Pagnol (1929) « Tu mens !!! Tu aimes Fanny ! Tu es fou de rage parce qu’un autre va te la prendre et tu…

Les fantômes de Katyn 1940

Album publié en 2017 aux Éditions du Triomphe


Katyn ! un massacre, une tragédie, un mensonge ! Bien plus : un génocide doublé d’une diabolique entreprise de désinformation.

En 1943, des Allemands découvrent un charnier contenant les restes de 4000 officiers polonais.

Ils dénoncent les soviétiques : toutes les victimes ont été tuées d’une balle dans la nuque, la manière du NKVD.

Les Russes démentent et accusent les nazis, les balles sont de fabrication allemande.

Les nazis se servent de la vérité pour lancer une campagne de désinformation accusant les juifs, justifiant ainsi leurs exactions.


Tandis que les soviétiques maquillent leurs crimes pour faire pression sur l’Occident, lequel soucieux de ne pas se fâcher avec Staline, se garde bien de toute investigation et étouffe l’affaire.

Il faudra attendre 1990 pour que la lumière commence à se faire sur ce massacre. Cette BD raconte l’Histoire, celle de la Pologne asservie, celle d’un mensonge, l’histoire d’un des pires symboles du XXe siècle coincé entre deux idéologies mortifères.



Le massacre de Katyn reste un sombre chapitre de l’histoire, marqué par la tragédie et la controverse. En 1940, plus de 20 000 officiers polonais furent exécutés de manière brutale dans la forêt de Katyn, près de Smolensk, en Russie. Cette atrocité fut perpétrée par le NKVD, la police politique soviétique.

Le massacre de Katyn a eu lieu pendant la Seconde Guerre mondiale. Ces hommes, capturés par l’Armée rouge en 1939, ont été abattus froidement et enterrés dans des fosses communes près de la forêt de Katyn, en Russie.

Ce crime de guerre a été perpétré dans le but de décapiter l’élite polonaise et d’écraser toute opposition au régime soviétique. Cependant, l’Union soviétique a nié sa responsabilité pendant des décennies, accusant l’Allemagne nazie d’avoir commis ce massacre.

Ce n’est qu’en 1990 que le gouvernement soviétique a admis sa culpabilité, reconnaissant enfin son rôle dans cette atrocité. Le massacre de Katyn continue de susciter des émotions vives en Pologne et dans le monde entier.

20 000 lieues sous les mers

Album publié en 2018 aux éditions Mosquito


Une adaptation remarquable du chef d’œuvre de Jules Verne paru en 1869, tout à fait dans l’esprit des gravures de l’époque des éditions Hetzel.

couverture bd 20 000 lieues sous les mers

Des navires font naufrage sous les coups d’une créature mystérieuse.

La Marine américaine expédie une frégate avec le célèbre professeur Aronnax pour débarrasser les océans de ce monstre.

Mais alors que la fameuse rencontre a lieu, le professeur est loin de se douter qu’un fabuleux voyage sous-marin l’attend.

La BD est suivie de la nouvelle « Les Pirates de la mer » de H.G. Wells illustrée par Gary Gianni

La bd « 20 000 lieues sous les mers » disponible ici


« Vingt mille lieues sous les mers« , adaptation BD de l’œuvre de Jules Verne, suscite des réactions mitigées.

On peu lui reprocher un côté désuet, à la fois dans le dessin et dans le traitement de l’histoire. Malgré ce coté désuet et l’absence d’approfondissement du personnage du capitaine Némo, la bande dessinée offre une lecture agréable.

L’aspect technologique en avance sur son temps du vaisseau marin est mis en valeur, et les magnifiques illustrations, parfois à couper le souffle, apportent une dimension visuelle captivante.

Ca reste une adaptation réussie qui permet aux lecteurs de redécouvrir ce classique de Jules Verne avec plaisir.


Jules Verne, éminent écrivain français du 19ème siècle, a captivé des générations de lecteurs avec ses récits d’aventures extraordinaires.

Célèbre pour sa vision novatrice et son imagination débordante, Verne est considéré comme le père de la science-fiction.

Parmi ses œuvres les plus emblématiques figure « 20 000 lieues sous les mers« .

Ce roman, publié en 1869, plonge les lecteurs dans un voyage extraordinaire à travers les profondeurs mystérieuses des océans.

L’histoire suit le capitaine Nemo et son sous-marin futuriste, le Nautilus, alors qu’ils explorent les merveilles et les dangers des fonds marins.

portrait dessiné Jules verne

Jules Verne transporte les lecteurs dans un monde subaquatique captivant, rempli de créatures fantastiques et de paysages enchanteurs.

Avec sa plume captivante et sa précision scientifique, Jules Verne a su créer un univers réaliste et fascinant. Ses descriptions détaillées et son sens aigu de l’aventure transportent les lecteurs dans une aventure inoubliable. Verne était un visionnaire en avance sur son temps, imaginant des technologies futuristes telles que les sous-marins bien avant leur invention réelle.

L’héritage de Jules Verne réside dans son talent à combiner la science, l’imagination et le suspense pour créer des récits intemporels. « 20 000 lieues sous les mers » reste un incontournable de la littérature classique.

Vivre à en mourir

Album publié aux éditions Le Lombard en 2014.


couverture bd Vivre à en mourir

Vivre à en mourir conte le destin de Marcel Rayman, ce jeune juif polonais pacifiste, qui, face à l’abomination nazie, prendra les armes auprès de Missak Manoukian et d’autres résistants.


Pendant deux éprouvantes années, durant lesquelles il verra sa famille déportée, Marcel Rayman fait l’apprentissage de la clandestinité, de la « guérilla urbaine », de la mort, de la peur… et de la trahison.

Son visage apparaîtra sur l’infamante Affiche Rouge, propagande de l’occupant destinée à discréditer les actions de la résistance parisienne.



« Vivre à en mourir » est une BD qui raconte le parcours d’un résistant courageux pendant l’occupation nazie en France. L’histoire se concentre sur Marcel Rayman, un jeune juif communiste qui rejoint la lutte armée après l’arrestation de son père et d’autres membres de la communauté juive.

La mise en scène est propre et bien lisible, avec un encrage élégant et des couleurs sobres. Cependant, le récit manque parfois d’émotion et peut sembler un peu distant.

Malgré cela, l’album offre un aperçu instructif de la vie des résistants et de la condition des juifs pendant cette période sombre de l’histoire.

Bien que le dessin soit minimaliste et que certains détails manquent, le travail est soigné et le sujet mérite d’être exploré. « Vivre à en mourir » est recommandé aux passionnés de l’histoire de la résistance en France pendant la Seconde Guerre mondiale.



Marcel Rajman est une figure marquante de la résistance française pendant la Seconde Guerre mondiale. Né en 1923, il s’engage dès son plus jeune âge dans la lutte contre l’occupation nazie. Avec courage et détermination, Rajman participe à de nombreuses actions de sabotage et d’attentats contre les forces d’occupation.

En 1941, il rejoint le groupe FTP-MOI (Francs-Tireurs et Partisans – Main d’Œuvre Immigrée), composé principalement de militants juifs étrangers.

Rajman joue un rôle essentiel dans la préparation et l’exécution de l’assinat d’un haut dignitaire SS allemand en septembre 1943.

Suite à cette action, Marcel Rajmanest recherché par la police Française aux ordres d’Himmler.

Arrêté en novembre 1943, il sera exécuté le 21 février 1944 avec vingt-deux de ses camarades au Mont Valérien.


Pour continuer votre lecture

La bio de Marcel Rajman sur le site du musée de la résistance en ligne

logo site du musée de la résistance en ligne

Lieux visités par la bd pendant la Seconde Guerre Mondiale

Mont ValérienParis

Le Petit Prince

Album Le Petit Prince publié en 2008 aux éditions Gallimard

PRIX LIRE de la meilleure BD de l’année 2008.
ESSENTIEL JEUNESSE – Angoulême 2009


Adapté de l’œuvre Antoine de Saint-Exupéry (publié pour la première fois le 6 avril 1943).

Joann Sfar retrouve en bande dessinée la poésie, l’émotion et toute la force symbolique du célèbre conte. Fidèle au livre de son enfance, il l’est aussi à lui-même et raconte l’histoire avec la grâce et la générosité qui le caractérisent.

couverture bd Le Petit Prince

Comment accueillez-vous la proposition d’adapter le Petit Prince?

« Comme on fait quand on a à s’approprier une oeuvre aussi mythique : on s’incline avec gratitude et on y réfléchit à deux fois.

Le projet était risqué pour toutes les raisons qu’on imagine, et en particulier parce que le livre était déjà illustré et que tout le monde a en tête les aquarelles de Saint Ex.

Au point qu’elles ont occulté, pour beaucoup de gens, la tonalité réelle du texte, qui est très mélancolique […]


J’ai donc moins cherché à adapter ce texte qu’à le mettre en scène. J’avais l’orgueil fou de vouloir faire aussi un plaidoyer pour la bande dessinée, de montrer ce qu’elle pouvait apporter à la relecture aussi fidèle que possible d’un livre réputé intouchable […]

Le Petit Prince n’est pas un livre pour enfants, mais un livre sur l’enfance, sur la gravité propre à l’enfance. Je voulais me confronter à celle-ci, la faire ressentir sans tricher sur les émotions» Joan Sfar dans «Télérama».

Titre recommandé par le ministère de l’Éducation nationale pour le cycle 3 (en classe de CM1-CM2).

La bd « Le Petit Prince » disponible ici


Dans cette nouvelle adaptation du « Petit Prince« , Joann Sfar fait preuve d’une fidélité touchante envers Saint-Exupéry tout en insufflant sa propre liberté artistique. Joann Sfar relève avec élégance le défi de revisiter ce monument de la littérature du XXe siècle.


Antoine de Saint-Exupéry, écrivain et aviateur français du XXe siècle, est une figure emblématique de la littérature mondiale. Né le 29 juin 1900 à Lyon, Saint-Exupéry est surtout connu pour son œuvre intemporelle, « Le Petit Prince« .

portrait dessinée Antoine de Saint-Exupéry,  l'auteur Petit Prince

En tant que pilote, Saint-Exupéry a vécu de nombreuses aventures dans le ciel, inspirant ainsi ses écrits. Son expérience en tant que pionnier de l’aviation a façonné sa vision du monde et sa philosophie de vie.

« Le Petit Prince« , publié en 1943, est devenu l’un des livres les plus traduits et les plus lus au monde. Cette fable poétique explore des thèmes universels tels que l’amour, l’amitié et la quête de sens.

En plus de « Le Petit Prince« , Saint-Exupéry a écrit des récits de voyage captivants tels que « Vol de nuit » et « Terre des hommes« . Il a également été un fervent défenseur des valeurs humanistes et a exprimé son engagement envers la liberté et la solidarité.

Antoine de Saint-Exupéry a disparu tragiquement en 1944 lors d’une mission de reconnaissance aérienne. Sa contribution à la littérature et à l’aviation continue d’inspirer et de toucher les cœurs à travers le monde.


Visitez le site de la fondation Fondation Antoine de Saint Exupéry pour la Jeunesse.

Elle mène diverses actions à travers le monde afin d’améliorer le quotidien de la jeunesse et l’aider à mieux appréhender son futur.

Le Horla

Album publié en 2022 aux éditions Tartamudo.


Le Horla est une nouvelle de Guy de Maupassant parue en 1886

couverture bd Le Horla

Le Horla est un conte d’angoisse qui a marqué les esprits de sa génération. Le récit d’un homme malade, rongé par un être invisible.

Mettre la folie en images et donner du corps à la paranoïa d’un auteur de génie qui sombre dans un autre monde, tel est le pari de deux auteurs de BD, Frédéric Bertocchini et Eric Puech. Ils ont créé un véritable environnement, des décors réalistes. Ils ont fait des personnages secondaires, les principaux témoins des délires de Guy de Maupassant.

Car c’est bien le célèbre écrivain qui est mis en scène. Le cocher, le médecin, la cousine, la femme de chambre, la cuisinière…

Ce sont eux qui font l’histoire qui constitue le socle réaliste du récit, le reste étant livré au seul fantastique.


Guy de Maupassant, écrivain français du XIXe siècle, est connu pour ses récits réalistes captivants.

Né le 5 août 1850 à Tourville-sur-Arques, Maupassant a laissé une empreinte indélébile sur la littérature française. Son roman emblématique, « Le Horla », offre un aperçu de son génie littéraire et de son exploration de l’esprit humain.

« Le Horla » est une nouvelle fantastique qui explore la folie et l’influence invisible qui hante le protagoniste. Publié en 1887, ce récit suscite une atmosphère oppressante et pose des questions profondes sur la perception de la réalité.

portrait dessiné Guy de Maupassant, auteur de Le Horla

Maupassant est célèbre pour sa prose concise et descriptive, dépeignant des personnages réalistes et des intrigues saisissantes. Ses récits se caractérisent par un style fluide et une attention minutieuse aux détails, offrant une immersion totale aux lecteurs.

Parmi ses autres œuvres notables figurent « Bel-Ami« , un roman satirique sur l’ambition et le pouvoir dans la société parisienne du XIXe siècle, et « Une vie« , un roman réaliste dépeignant les illusions et les désillusions d’une femme de la haute société.